2. LE QUATUOR DE BUDAPEST "

Un Russe: un anarchiste, deux Russes: une partie d'échecs, trois Russes: une révolution, quatre Russes: le Quatuor de Budapest " (Jascha Heifetz)


(avec l'aimable autorisation de Philippe Geluck)

Le Quatuor de Budapest avait été créé en 1917 par trois musiciens hongrois (Emil Hauser et Alfred Indig, violons, Istvan Ipolyi, alto) et un hollandais (Harry Son, violoncelle), membres de l'Orchestre de l'Opéra de Budapest. On verra en annexe le tableau montrant l'évolution du quatuor jusqu'en 1967, date de sa disparition.
L'arrivée en 1930 de Mischa Schneider, remplaçant Harry Son comme violoncelliste, marque le début d'une période d'une dizaine d'années, complexe et agitée, qui devait faire du Quatuor un ensemble universellement applaudi.
En 1931 le Quatuor résidait à Berlin et fut invité pour sa première tournée aux Etats-Unis où il remporta ce qu'il est convenu d'appeler un succès d'estime! L'arrivée de Sasha en mai 1932 agit comme un catalyseur et la deuxième tournée aux US de décembre 1932 à février 1933 fut un triomphe. Le critique du New York Times qualifia leur prestation au Town Hall de "plus brillant concert de musique de chambre de la saison".
En avril 1933, le Comte Béranger de Miramon Fitz-James, grand amateur d'orgue et de musique de chambre, invita les Budapest à donner une série de 6 concerts notamment chez la Comtesse de Polignac, le Comte de Paris et la Comtesse Pastré qui, pendant l'occupation, à Marseille, devait protéger tant d'artistes, permettre en 1942 que Clara Haskil soit opérée avec succès d'une tumeur de l'hypophyse qui la menaçait de cécité, et, en 1948, être à l'origine du Festival d'Aix en Provence. Mais, malgré ces succès, la vie du Quatuor, à Berlin, était matériellement difficile et l'arrivée des nazis au pouvoir menaçait la situation des musiciens juifs. Toutefois, ils n'avaient pas pleinement pris conscience du danger jusqu'au jour de 1934 où, arrivant sur scène pour un concert, ils aperçurent des nazis en uniforme dans la salle, qui tinrent ensuite à venir dans les coulisses féliciter les "Hongrois". Le soir même, réalisant que cette méprise ne les protègerait pas longtemps, ils décidaient de s'installer à Paris. Aucun d'entre eux ne devait plus jamais retourner en Allemagne.
A Paris, les membres du quatuor logeaient à l'hôtel des Saints Pères et fréquentaient le Café de Flore, à la table voisine de celle de Picasso et de ses amis.

Roïsman, Sasha, Ipolyi, Mischa (1935) Roïsman, Sasha, Ipolyi, Mischa (1935)

De 1934 à 1939, au cours de ses années "parisiennes", le quatuor effectua de nombreuses tournées à travers le monde:

- 1934, Java, Sumatra et Bali.
- 1935, 3ème tournée aux US puis 7 mois en Australie, Nouvelle-Zélande.
- 1936, février, retour en Europe puis tournée en Afrique du Nord

Cette même année 1936, le dernier hongrois fondateur, l'altiste Istvan Ipolyi, quitte le quatuor pour se retirer en Norvège. Il souffrait de troubles psychologiques, il n'était plus en accord avec ses collègues sur le style d'interprétation et les discussions entre trois russes et un hongrois, qui plus est en allemand, n'étaient pas toujours particulièrement faciles. Roïsman, le premier violon, fit venir pour le remplacer, Boris Kroyt qui survivait difficilement à Berlin et se préparait à partir Roïsman, Sasha, Ipolyi, Mischa (1935) pour Tel Aviv.

Désormais, le Quatuor de "Budapest" était constitué de quatre musiciens russes: Joseph Roïsman, premier violon (d'Odessa), Sasha Schneider, second violon (de Vilnius), Boris Kroyt, alto (d'Odessa) et Mischa Schneider, violoncelle (de Vilnius). C'est dans cette formation qu'ils devaient atteindre le sommet de leur art.


Joseph Roïsman, Sasha Schneider, Mischa Schneider, Boris Kroyt,

Quelques mois après l'arrivée de Boris Kroyt, en novembre 1936, 4ème tournée aux US.
- 1937 , mars à décembre, Australie, Nouvelle Zélande et Tasmanie
- 1938, janvier et février: Indonésie, Bali et Java. Sur le bateau, les membres du Quatuor font la connaissance d'un diplomate français en mission, excellent partenaire au bridge: Jean Giraudoux. En mars puis octobre, 5ème et 6ème tournées aux US.
- 1939, de janvier à mai, tournée en Europe puis départ pour les US.
Personne ne pouvait prévoir que ce départ d'Europe était définitif. A l'époque, le Quatuor Pro Arte était en résidence au Mills College, une école de filles d'Oakland en Californie. Les "Pro Arte" ayant demandé à passer l'été 1939 dans leur pays d'origine, la Belgique, la direction du Mills College avait proposé, dès janvier 1939, aux "Budapest" de les remplacer…En septembre 1939, la seconde guerre mondiale éclatait, les "Pro Arte", dont le premier violon était mort subitement d'une crise cardiaque, restaient en Europe et les "Budapest" s'installaient définitivement aux Etats Unis.
- 1940, le Quatuor désormais célèbre se produit sur tout le territoire des Etats Unis et il est engagé comme "Quatuor en Résidence". par la Bibliothèque du Congrés à Washington, qui souhaitait que les 5 Stradivarius offerts par Madame Clarke Whittal à la Bibliothèque ne restent pas dans une vitrine mais soient joués par des instrumentistes de talent. Le contrat prévoyait 12 concerts par saison, chacun donné deux fois. La retransmission de ces concerts par la Columbia Broadcasting Corporation contribua largement à populariser la musique de chambre aux Etats Unis et valut au Quatuor de nombreux engagements. Il leur arrivait, dans la même journée, de donner leurs deux concerts à Washington puis de prendre le train pour aller donner deux autres concerts à New York. Le contrat prévoyait également qu'ils devaient résider à Washington pendant les périodes des concerts, ce qui ne convenait guère à Sasha qui préférait l'atmosphère de New York. Cette collaboration avec la Bibliothèque du Congrés devait durer 22 ans.
Lorsque Sasha quitta le Quatuor en 1944, l'épreuve fut rude. Il fut remplacé par Edgar Ortenberg, un violoniste d'Odessa qui avait déjà été sollicité en 1936 par Roïsman pour remplacer Istvan Ipolyi. Mais la femme d'Ortenberg, une violoncelliste originaire de Bakou, s'y était alors opposé: " J'ai épousé un violoniste et je veux être la veuve d'un violoniste, pas d'un altiste"…!
La "greffe" Ortenberg ne prit pas, au point que le très réservé Joseph Roïsman n'hésitait pas à écrire que ses collègues et lui "jouaient comme des cochons".Il fut remplacé en mars 1949 par Jac Gorodetzky qui, dépressif, ne put, pas plus que son prédécesseur, réellement trouver sa place au sein du Quatuor, qu'il quitta fin 1954.
10 ans s'étaient écoulés depuis le départ de Sasha et les Budapest ne l'avaient pas vraiment remplacé, mais, malgré ces difficultés, le Quatuor restait au firmament de la musique de chambre. Eux mêmes n'étaient peut-être pas toujours convaincus de l'excellence de leurs prestations, certains critiques, à l'oreille plus fine que leurs confrères, pouvaient émettre quelques réserves, mais le Quatuor de Budapest restait la référence, parcourant les Etats-Unis, l'Europe et le Japon avec un succès jamais démenti.
Le retour de Sasha rendit au Quatuor toute son unité. Non pas que sa présence contribua à régler les problèmes par la diplomatie… bien au contraire! Mais c'est la nature même des difficultés à surmonter qui changeait: au lieu des états d'âme des uns et des autres, le seul sujet qui pouvait les opposer puis, en définitive, les réunir était l'interprétation musicale. Quatre musiciens hors pair, se connaissant depuis 25 ans, aux tempéraments profondément différents mais unis par le culte de la musique: tel fut le Quatuor de Budapest pendant les années qui suivirent le retour de Sasha.
Le 30 mars 1962, les Budapest donnaient leur dernier concert à la Bibliothèque du Congrès où le Quatuor Julliard les remplaça. Engagés comme professeurs par l'Université de Buffalo, ils continuèrent à donner des concerts, à tourner en Europe et en Australie, à enregistrer, à participer aux sessions d'été de Marlboro mais l'entente ne régnait plus au sein du groupe et, surtout, Joseph Roîsman et Mischa Schneider, malades, n'étaient, progressivement, plus en mesure de tenir leur place.
Leur dernier enregistrement date de février 1966 et leurs derniers concerts furent donnés à Buffalo les 15, 17 et 20 février 1967, Mischa Schneider étant remplacé par Leslie Parnas. Le 22 février, le New York Times annonçait qu'en raison de la maladie de Mischa, les 4 derniers concerts programmés les 4,11,14 et 18 mars à New York étaient annulés.
50 ans après sa création, selon la formule de Mischa: "le Budapest entrait dans l'histoire".

Chronologie du quatuor de BUDAPEST

 

 

1er violon

2ème violon

Alto

Violoncelle

Enregistrements

1917

CREATION à
BUDAPEST

EMIL
HAUSER

ALFRED
INDIG

ISTVAN
IPOLYI

HARRY
SON

 

1918

1919

BERLIN

1920

1921

IMRE
POGANYI

1922

1923

1924

1925

HMV
06/1924-02/1940        

1924-1927
Hayes, Middlesex

1928-1930
Londres, Queen's Hall

1932-1933
Berlin, Beethoven Saal

1934-1940
Londres, Abbey Road

Camden, New Jersey, RCA Victor Studio

1926

1927

JOSEPH
ROISMAN

1928

1929

1930

1931

MISCHA
SCHNEIDER

1932

JOSEPH
ROISMAN

SASHA
SCHNEIDER

1933

1934

 

 

PARIS

1935

1936

BORIS
KROYT

1937

1938

1939

 

NEW YORK

 

 

 

En résidence
à la Bibliothèque
du Congrès
à Washington
du 3/8/1940
au 30/3/1962

En résidence à l'Université de Buffalo
Dernier concert à Buffalo le 20/02/1967

1940

1941

COLUMBIA
09/1940-02/1966

Washington, Bibliothèque du Congrès


New York,
Liederkranz Hall,

Columbia Studio 7th Avenue.

30th Street Studio,

Marlboro College

Hollywood (?)








Dernier
enregistrement publié
Quintette K174 de Mozart ( avec W.Trampler )
24-25/02/1966

1942

1943

1944

EDGAR
ORTENBERG

1945

1946

1947

1948

1949

JAC
GORODETZKY

1950

1951

1952

1953

1954

1955

SASHA
SCHNEIDER

1956

1957

1958

1959

1960

1961

1962

1963

1964

1965

1966

1967

02/1967
LESLIE PARNAS