Il y a plus de 10 ans déjà que Sasha Schneider nous a quittés.
Il appartient à ses amis non seulement de garder son souvenir mais aussi de le transmettre aux nouvelles générations de musiciens qui n'auront pas la chance de bénéficier de sa présence et de ses conseils. Loren Glickman avait, dés 1996, recueilli et publié de nombreux témoignages, essentiellement américains. Il était légitime que des amis français de Sasha apportent, à leur tour, leur contribution.

On trouvera notamment sur ce site une biographie trop courte pour rendre suffisamment compte de cette passion de vivre et de faire de la musique qui caractérisait Sasha, assortie de quelques anecdotes inséparables du personnage, et une discographie aussi exhaustive que possible qui s'étend de 1932 à 1988 et comprend environ 300 œuvres de 40 compositeurs.